Visiter

Fondation Poclain

En devoir de Mémoire, la Fondation Poclain, leader mondial de la pelle hydraulique, ouvre son patrimoine aux passionnés. 

Un peu d'histoire

Monsieur Bataille et son fils

24 avril 1897, naissance de Georges Bataille et avec lui "l'aventure Poclain". Fils et petit-fils de gros exploitants agricoles il entame des études d'ingénieur agronome. Interrompu par la guerre et appelé sous les drapeaux il sera démobilisé en 1919. Le matériel agricole au sortir de la guerre est rare et peine à fonctionner, à force de devoir faire réparer sans cesse ce matériel il finit par s'associer avec un mécanicien et crée la société "Bataille et Léger" en 1927 à Lagny-le-Sec. 

À la mort de son associé, Georges Bataille reprend seul l'entreprise et l'installe au Plessis-Belleville. Le 12 décembre la société devient ainsi "Les Ateliers Poclain" (l'emplacement de l'usine se situant sur une ancienne mare réservée au rouissage du lin, le mot étant prononcé "poque" en patois picard, la contraction donne Poclin et ainsi Poclain).

La guerre se déclare en 1939, l'entreprise et sa cinquantaine de salariés passe un marché avec la Défense Nationale pour fabriquer des remorques pour systèmes d'épuration d'eau, un autre pour des chariots à gaz et un dernier pour mettre sur pneus les groupes électrogènes du terrain d'aviation du Plessis-Belleville. Après l'armistice la société se trouve en zone occupée, le fer manque, les bras aussi et elle peine à tourner, il ne reste qu'une quinzaine d'ouvriers en 1943.

L'après-guerre relance l'économie, les ventes dépassent leur niveau d'avant-guerre et jusqu'en 1948, date à laquelle plus de 120 personnes travaillent dans l'entreprise. 

Jacques et Pierre, deux des fils de Georges Bataille l'accompagnent dans l'aventure. Pierre lui succède et devient PDG de Poclain, apportant avec lui la création de la fameuse TY45, référence majeure de Poclain, avec un système hydraulique unique permettant de la vendre dans le monde entier !

Peinture hydropelle

Fabrication en série, devis et études gratuits, garantie six mois sont les maîtres mots de la société qui ouvre un deuxième site à Crépy-en-Valois relié au réseau ferroviaire. 

En 1974, une grande partie de l'entreprise est rachetée par le constructeur américain Case. Poclain ne conserve que son activité de construction de pelle hydraulique. En 1983, Case-Tenneco dispose de 40% de la société et en assume la direction.

Eh ça passe à la télé ! 

L'association Génération Deux

Les hangars de la fondation

Créée tout simplement pour que les habitants du Plessis-Belleville et ceux de la région n'oublient pas, pour que d'autres découvrent et que tous sachent ce que ce village doit à cette aventure hors du commun. Pas un musée poussiéreux que l'on visite comme un symbole mais un véritable conservatoire de la mémoire du passé, un laboratoire pour l'avenir !

Son objectif ? Retracer concrètement l'histoire d'un constructeur inventif au travers de salles à thèmes, de documents audio-visuels, de maquettes, d'archives, en racontant et en faisant la démonstration du savoir-faire "Poclain". Mettre en valeur les produits et les hommes ayant participé au développement d'une entreprise française qui a marqué les années 1927 à 1987. 

Localisation