Visiter

Ruines gallo-romaines de Champlieu

Les ruines gallo-romaine sont composées d'un temple long de 22m, de thermes et d'un théâtre d'une capacité de 3 000 places. Les vestiges de l'ancienne église (XIe - XIIIe siècle) du hameau s'élèvent non loin de là.

Un peu d'histoire

Orrouy (60), plan des masses des trois monuments gallo-romains de Champlieu, 1912.jpg
Par Victor Cauchemé — Victor Cauchemé, Descriptions des fouilles archéologiques exécutées dans la forêt de Compiègne : Quatrième partie, Compiègne 1912, pl. II., Domaine public, Lien

Traversé par la Chaussée Brunehaut, le site des ruines gallo-romaines de Champlieu est célèbre depuis une époque fort reculée comme en témoigne un livre publié en 1583 et d'autres récits de la même époque. L'abbé Carlier, historien du XVIIIe siècle est le premier à entreprendre de sommaires recherches archéologiques et dégage ainsi quelques chapiteaux romains en 1748. 

Quelques années après l'abbé, un ancien employé de l’administration forestière s'emploie à des fouilles à titre privé, il met au jour de nombreux objets éloquents : fûts cannelés, meules de grès, tombes, médailles en bronze de Dioclétien. Il découvre aux alentours des armures en fer et des poteries en terre rouge d'une grande finesse. 

Le site est classé monument historique en 1846 à la demande de Louis-Étienne Héricart de Thury qui aurait identifié un camp militaire romain d'une grande envergure. De nouvelles fouilles sont alors entreprises en 1850 alors que le terrain devait être transformé en surface agricole, elles exhument de nombreux bas-reliefs, des chapiteaux et des fûts de colonnes. 

Le Ministère d'État et la maison de l'empereur Napoléon III ordonnent des fouilles plus exhaustives, la commission des Monuments Historiques chargent Viollet-le-Duc de ces travaux en parallèle de la reconstruction du château de Pierrefonds. Le temple et le "fer à cheval" du théâtre sont entièrement dégagés, les thermes restent encore dans l'ombre et ne sont pas identifiés. L'architecte date le théâtre du IIIe siècle et suppose une démolition deux siècles plus tard puis une reconstruction probable par les Mérovingiens. Les thermes ne seront découverts qu'en 1862 et fouillés jusqu'en 1868.

Plus aucune découverte archéologique ne sera réalisée jusqu'en 1977. Des fouilleurs bénévoles explorent le site suite à l'examen de multiples sanctuaires gallo-romains dans la région. Les découvertes sont frappantes principalement à propos du temple. 

Depuis 2007 le site est propriété du Conseil Départemental de l'Oise.

Localisation

Document de visite

Visites guidées

Aquilon Découverte vous accompagne pour cette visite des ruines (9€/personne, 7€/réduit) :

  • Jeudi 10 mai (Ascension) : 10h30
  • Jeudi 26 juillet : 10h30
  • Jeudi 16 août : 15h00

Inscriptions : +33 (0)6 72 36 60 74, plus d'informations : http://www.aquilon-decouverte.com 
Lieu de RDV : Parking du site

Découvrez les autres visites en Pays de Valois.